l’endométriose

Ça fait plusieurs fois qu’on me demande des conseils pour l’endométriose vu que j’ai rendu la mienne asymptomatique.

Du coup je fais un résumer ici.

Officiellement il n’existe pas de traitement pour l’endométriose à part la chirurgie (90% de récidive), la grossesse, arrêter totalement le cycle menstruel, ou l’ovariohystérectomie. En bref on a pas trouvé de pilule qui coupe le symptôme sans couper tout le reste. Mais ça veut pas dire qu’on ne peut rien faire.

Premier truc à savoir : c’est multifactoriel, il faut tester un peu tous les angles. Si vous avez d’autres problèmes de santé ça peut être des indices sur ce qui va pas dans votre corps. L’endométriose est un symptôme qui peut venir à la suite de plein de choses, généralement de plusieurs en même temps.

– Angle hormonal, l’excès d’œstrogènes : diminuer les hypo-hyperglycémies qui sont la norme de la plupart des gens pour soulager le foie (le foie qui est sensé réguler les œstrogènes). Vérifier sa contraception. Plantes de soutien du foie. Manger beaucoup de fibres. Sommeil régulier.

– Carences : ça concerne la majorité de la population. Multicomplément quotidien. Améliorer son alimentation. Faire surtout attention à la vitamine D, Zinc, Magnésium, vitamines B, vitamine C, oméga3 et probiotiques.

– Inflammation : viser une alimentation hypotoxique au maximum: tester d’arrêter ou diminuer le gluten, les PLV, manger moins transformé, moins de viande, cuissons douces, beaucoup d’huiles et de légumes etc. Manger du curcuma.

– Métaux lourds : Chélations douces, voir avec un-e spécialiste ou un bon bouquin sur le sujet. Il existe des forums et groupes fb d’entraide sur le sujet. Si c’est le nœud du problème : le protocole Cutler est exigeant mais très efficace. Le jeûne thérapeutique peut aussi aider, bien se renseigner.

– Psychologie : tous les blocages et peurs en lien avec la féminité, la fertilité, la sexualité etc peuvent peser sur la sphère gynéco.

– Énergétique : ça peut aider aussi de vérifier que tout circule bien.

– Chaleur : ceinture de type Haramaki pour réchauffer les reins au quotidien.

Voilà les bases.

Pour moi les clefs principales étaient glycémie qui partait en live, carence importantes, gluten et foie malade (même si j’ai travaillé sur beaucoup d’autres c’est en travaillant ces angles que j’ai vu les plus gros progrès). C’est à peut prêt asymptomatique tant que je fais gaffe sur ces points.

Je suis sûre qu’il y’a d’autres clefs que je connais pas. Et il y a des rumeurs sur la coupe menstruelle : laissée trop longtemps elle renverrai du sang non seulement dans l’utérus mais dans les trompes, bref dans des endroits où le sang ne devrait pas aller. Aucune idée de si c’est vrai mais ça peut valoir le coup de tester.

Un livre m’a particulièrement aidée pour améliorer mes problèmes gynéco : Woman Code de Alisa Viti. Oui le titre paraît pas top mais le bouquin est vraiment bien. La partie physique peut convenir à tout les gens avec un utérus. En gros c’est de la vulgarisation d’endocrynologie sous l’angle de la gynéco. Certains conseils peuvent même aider les amab (pour le foie, l’hypophyse etc).

Il y a une autre partie qui est plutôt sur la féminité, la sexualité, là ça peut ne pas plaire à tout le monde (mais c’est très bien aussi si ça nous parle).

Voilà voilà.

J’espère que ça pourra aider.

Prenez soin de vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.